Le client est-il toujours le roi?

Nous avons tous entendu ce vieil adage datant du XIXe siècle et plusieurs entreprises en ont même fait la ligne directrice de leurs activité.

Mais est-il toujours d'actualité? Sommes nous tenus, en tant que chefs d'entreprise, de se plier aux quatre volontés du client?


À question complexe, réponse complexe: oui et non.


  • Oui, car votre entreprise ne serait pas viable sans vos clients.

Qu'elle soit à but lucratif ou non, une entreprise ne peut évidemment pas subsister sans sa clientèle, plus précisément sans sa satisfaction et sa loyauté. Comme vos produits ou services sont faits pour répondre aux besoins d'un public cible, vos campagnes marketing et votre approche sont élaborés autour de vos clients.


À l'ère des réseaux sociaux, la concurrence est accessible au bout du doigt et le client peut d'un seul clic, décider de dépenser ses dollars chez un de vos compétiteurs plutôt que chez vous. Ainsi, vous devez savoir répondre à leurs attentes, résoudre des cas particuliers ou encore retenir des clients tout en restant intègre, et réaliste.


  • Non, parce que vous devez demeurer cohérent avec votre plan d'affaires

La tarification, un réel casse-tête!

Vous avez évalué la main d'œuvre (directe et indirecte), les coûts administratifs, les coûts liés à la location d'un local ou autre charges fixes, l'achat de matières premières, les frais de livraison, douane transport et tout autre coût accessoire qui rentre dans la production ou la distribution d'une unité d'un bien que vous vendez ou d'un service offert. À ceux-ci, vous ajoutez votre marge de profit afin de finalement fixer vos prix de vente à l'unité ou forfaitaire.


Après tout ce travail, vous n'êtes que trop conscient.e des limites qui s'imposent lorsque la tâche de satisfaire le client-roi se traduit en baisse de revenus, ce qui est bien souvent le cas.

Une entrepreneure bienveillante va prévoir ces situations et les inclure à ses prévisions mensuelles. Par exemple, celle-ci budgétisera 10 rabais de 10% pour non-satisfaction ou 5 rabais de 10$ par mois. Ceci lui favorisera tant bien la gestion relation-client que la gestion des finances.


Comme je l'indiquais plus tôt. il n'y a pas de bonne ou mauvaise réponse.

Pour les entrepreneurs et chefs de petites et moyennes entreprises particulièrement, qui se donnent corps et âme, toute situation doit être étudiée dans le moindre détail, car si le client est le roi d'une bataille, l'entreprise demeure roi, ou plutôt reine, de la guerre.







136 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout